L'Ethiopie et la religion

eglise orthodoxe ethiopie

L’Éthiopie et la religion

L’Éthiopie, du fait de sa diversité culturelle, accueille de nombreuses religions.

Même si en Éthiopie la religion principale est le christianisme orthodoxe, avec ses particularités uniques (utilisation du guèze dans les textes religieux, interdits alimentaires stricts), elle côtoie aussi des communautés juives et musulmanes. Si aujourd’hui la liberté de culte est garantie dans le pays, cela n’a pas toujours été le cas et l’Éthiopie fut le cadre d’affrontements religieux sanglants dans le passé.
Suivez notre guide pour visiter les lieux saints les plus importants d’Éthiopie.

Les lieux et les fêtes religieuses d’Éthiopie

  • L’Éthiopie est surtout célèbre pour ses monuments chrétiens orthodoxes et l’histoire du pays est fortement liée au christianisme. Les églises taillées dans le rocher de Lalibela sont un incontournable du tourisme religieux, avec leurs cousines troglodytes du Tigré, qui sont restées secrètes pendant des siècles. La majorité des églises sont décorées de peintures et de bas-reliefs magnifiques. Si vous visitez Axoum, n’oubliez pas d’aller voir la chapelle de Sainte Marie de Sion, supposée abriter l’Arche d’Alliance et les Tables de la Loi. En prenant en compte l’importance en Éthiopie de la religion (à Addis-Abeba, les rues sont parfois bloquées pour la fête de tel ou tel saint), partez du principe qu’il y aura presque toujours une église à visiter quelque part, souvent assortie d’une histoire fabuleuse. Un exemple ? Dans l’église Bete Goyorgis, à Lalibela, on peut voir des traces sur un mur du tunnel d’accès. Demandez de quoi il s’agit et l’on vous expliquera que c’est le cheval de Saint Georges qui laissa ces traces avec ses sabots ardents.

  • Le calendrier éthiopien est parsemé de fêtes orthodoxes qui attirent des flots de fidèles et de touristes dans les lieux saints du pays. Par exemple, la fête de Timkat, qui célèbre à la fois l’Épiphanie et le baptême du Christ dans le Jourdain, est particulièrement impressionnante à Gondar, où elle se déroule dans les bains de Fasilades. Cette fête est également l’occasion pour les églises de sortir leurs répliques de l’Arche d’Alliance et leurs trésors à la vue des croyants.
    Fasika (Pâques) fête la résurrection du Christ à l’issue d’un carême de 55 jours. Elle est célébrée dans tout le pays et les messes qui se tiennent à Lalibela pour l’occasion valent vraiment le détour.

Nos voyages associés